Tribunes & Focus

Les Tribunes - 11 juin 2021

Déserts médicaux : un an pour inverser la tendance (Tribune)

Tribune rédigée par Philippe Leduc, initialement publiée sur le blog du Think Tank Economie Santé.

Comment dans un pays comme la France peut-il subsister des déserts médicaux, sans qu’on arrive à en venir à bout. Et ce d’autant plus que les déserts médicaux sont plus nombreux et sévères qu’on ne le pense. Un récent ouvrage* fait le point sur cette problématique aussi complexe qu’agaçante. Il alerte sur leur multiplicité et propose des solutions.

Dr Philippe Leduc, médecin, journaliste santé et auteur du blog Think Tank Economie santé, groupe Les Echos.
Dr Philippe Leduc, médecin, journaliste santé et auteur du blog Think Tank Economie santé, groupe Les Echos.

La santé est la première préoccupation des Français. Pas que du fait du Covid comme l’avait montré le Grand Débat du Printemps 2019 après le mouvement des Gilets jaunes. La cause principale est bien connue : les difficultés d’accès aux soins. La prochaine Présidentielle se jouera sur ce thème.

Le désert médical s’étend. La Région la plus touchée de l’Hexagone est l’Ile-de-France. 14,6 % de la population, soit 1,8 million vivent dans une « zone sous-dense en offre médicale ». L’État  a multiplié les mesures et les incitations financières, à la manière d’un millefeuille, mais les résultats sont à tout le moins mitigés. Les collectivités territoriales de même.

Prévention, PMI, santé mentale, médecine d’excellence…

La pandémie de Covid-19 a généré il y a un an un gigantesque désert dont on ne se relève qu’à peine. Mais les déserts médicaux ne se limitent pas à cette partie émergée de l’Iceberg. Ils concernent aussi, insistent les auteurs de ce saisissant et passionnant plaidoyer, la prévention, la protection maternelle et infantile (PMI), la santé scolaire, la médecine de prévention en entreprise, la dépendance, la santé mentale, les maladies rares… et aussi la médecine d’excellence.

La télésanté pourrait être un début de solution esquissent les auteurs. La crise Covid-19 a été un formidable accélérateur. Mais le chantier est immense.

A défaut d’États généraux de la santé publique, les trois missions pour la « rénovation de la santé publique » qu’a annoncé  Olivier Véran le 10 juin – organisation, innovation, formation – sont une opportunité à saisir. Seront-elles suffisantes ?

*Les déserts médicaux en question(s). Olivier Babinet, Corinne Isnard Bagnis. 166 pages. Hygée Éditions.

Lire la tribune sur le blog du Think Tank Economie Santé

 


Lire les précédentes tribunes de Philippe Leduc parues sur la Veille :

Ajouter un commentaire