Tribunes & Focus

Tribunes & Focus - 4 avril 2021

Covid-19 : « les inégalités sociales de santé élevées en France et aggravées par la crise méritent un traitement de choc » (Tribune)

Covid-19 : "les inégalités sociales de santé élevées en France et aggravées par la crise méritent un traitement de choc" (Tribune Philippe Leduc pour la Veille Acteurs de Santé)

Tribune rédigée par Philippe Leduc, initialement publiée sur le blog du Think Tank Economie Santé.

C’est assez désespérant. Les inégalités sociales de santé, déjà à un haut niveau en France, se voient aggravées par la crise sanitaire.

On le sait, les cadres vivent plus vieux que les ouvriers et ces derniers subissent une double peine. Ceux qui ont les plus faibles revenus vivent moins longtemps et en moins bonne santé.

Dr Philippe Leduc, médecin, journaliste santé et auteur du blog Think Tank Economie santé, groupe Les Echos.
Dr Philippe Leduc, médecin, journaliste santé et auteur du blog Think Tank Economie santé, groupe Les Echos.

L’épidémie de coronavirus a accentué le poids des inégalités sociales. Le virus a circulé davantage dans les zones défavorisées qui ont été frappées par une surmortalité par rapport à la moyenne nationale.

Un numéro spécial, riche et passionnant de la Revue ADSP* alerte une nouvelle fois et propose quelques pistes. L’exemple du tabac (75 000 décès chaque année) est intéressant. En 2000, le tabagisme quotidien est de l’ordre de 30% quel que soit le revenu (mais beaucoup plus élevé, 41%, chez les chômeurs et les étudiants).

Dans les années suivantes, il croit fortement dans la population ayant le revenu le plus bas tandis qu’il diminue dans celle au revenu le plus élevé. Jusqu’à 2016. Année où se produit une rupture franche avec une baisse chez tous mais plus forte chez les plus bas revenus, avec ainsi une réduction des écarts. Il est donc possible d’obtenir des résultats par des politiques appropriées.

Sortir du débat d’experts

Certes, réduire les inégalités nécessite d’agir sur les déterminants sociaux de santé (éducation, précarité, logement, environnement, etc.) mais, insiste la revue, les soins de proximité peuvent aussi y participer, à condition d’être aidés. Et surtout : « allez vers » les plus vulnérables.

La revue exhorte à sortir du débat d’experts. Pas sûr qu’elle y parvienne. La problématique est complexe. Les auteurs appellent à mieux mesurer ces inégalités, à développer la recherche et à prendre en compte effectivement la santé dans toutes les politiques. La crise constitue une opportunité pour porter ce sujet dans le débat public et lui prescrire un traitement de choc. Encore un petit effort !

*ADSP (Actualité et dossier en santé publique) mars 2021. Numéro 113. Les inégalités sociales de santé : vingt ans d’évolution. Les impacts de la crise sanitaires sur les actions de prévention et promotion de la santé.

Lire la tribune sur le blog du Think Tank Economie Santé

 



Lire les précédentes tribunes de Philippe Leduc parues sur la Veille :

Ajouter un commentaire