Tribunes & Focus

Les Focus - 6 septembre 2021

Femmes de Santé, la force du collectif

Veille acteurs de Santé_Alice de Maximy_Femmes de santé_Septembre 2021

Plus de 900. C’est le nombre de femmes et d’hommes qui ont rejoint le collectif Femmes de Santé, créé en 2019. Des entreprises et organisations soutiennent également la démarche, dont l’agence Presse Infos+ ela Veille des Acteurs de la Santé. Alors que nous venons de nouer un partenariat avec le collectifpour faciliter l’accès de ses membres à notre veille en santé, sa fondatrice Alice de Maximyque nous avions interviewée l’an dernier, fait le point sur ses autres actualités.

 

La rentrée démarre fort pour le collectif, qui réunit désormais plus de 900 membres, un chiffre en hausse de « +10% par mois », constate Alice de Maximy. Tous ont déposé une candidature en ligne, examinée par un comité de sélection, pour veiller à ce que chacun adhère aux valeurs de Femmes de Santé: bienveillance, entraide, interdiction de tout démarchage commercial…

 

13 nouvelles femmes de santé mises à l’honneur

« Le collectif a deux missions », rappelle celle qui en a posé les fondements: remettre de l’humain au coeur du système de santé et promouvoir l’expertise et les actions initiées par des femmes dans le secteur de la Santé.

Au programme de cette rentrée, donc, le lancement d’une nouvelle plate-forme web pour faciliter les échanges entre les membres, la mise en place d’un partenariat avec nous pour faciliter l’accès aux contenus de notre site www.veille-acteurs-sante.fr, l’organisation d’un café gourmand avec la députée Sandrine Josso, rapporteure de l’enquête sur l’évaluation des politiques publiques de santé environnementale, ainsi que la révélation des 13 femmes de santé 2021, le 23 septembre.

L’an dernier, Alexia Cassar, créatrice de The Tétons Tattoo ShopClaire Compagnon, déléguée interministérielle chargée de la mise en œuvre de la « stratégie nationale autisme au sein des troubles du neuro-développement », ou encore Françoise Ellien, directrice du réseau de santé SPES et présidente de l’association JADES, ont été mises en lumière. L’année d’avant, il s’agissait de Caroline Simonds, qui a fait naître « Le rire médecin », ou encore, d’Emmanuelle Quilès, Vice-Présidente mondiale du département Cardiovasculaire, métabolisme et hypertension pulmonaire chez Janssen (Johnson & Johnson), à l’origine du « Forum femmes et santé ».

Cette année, ce sont donc treize nouveaux profils qui s(er)ont à découvrir !

 

États généraux de la place de la femme dans la santé

Autre grand rendez-vous en perspective, l’organisation des États généraux de la place de la femme dans la santé, sur une journée complète, le 9 décembre. Quatre ateliers suivis d’une séance plénière permettront « de structurer des solutions utiles, faciles à mettre en œuvre et peu coûteuses » en réponse à une série de problématiques identifiées dans quatre domaines: l’accession des femmes aux postes à responsabilités, l’autocensure et la vie de famille, la reconnaissance de la femme en tant que professionnelle et la perception des femmes.

Une série d’ateliers organisés en amont, en juin et juillet derniers, ont déjà permis un premier état des lieux. À l’issue des États généraux, une douzaine de recommandations seront rédigées « et remises aux candidats à l’élection présidentielle ainsi qu’aux décideurs et leaders en santé pour tendre vers une plus grande égalité des genres », détaille Alice de Maximy.

 

Antennes régionales et groupes de travail

À l’avenir, le collectif n’exclue pas d’organiser d’autres États généraux (un questionnaire sera prochainement adressé aux membres du collectif pour le choix de la thématique), de lancer un think tank, de créer des antennes régionales

Et, bien entendu, Femmes de Santé continue de tenir à jour une liste de professionnelles de santé, entrepreneuses, dirigeantes, consultantes, journalistes, avocates, aidantes ou encore, étudiantes… disponibles pour partager leurs expertise dans le domaine de la santé et s’exprimer dans les médias et tables rondes. Et ce, afin d’accroître la visibilité des femmes et de leurs compétences dans le secteur de la santé. Elle est accessible ici.

À n’en pas douter, ce réseau va peser de plus en plus lourd dans les prochaines années et nous sommes heureux de collaborer avec lui !

 

Ajouter un commentaire