Points de vue

Les paroles de partenaires - 14 février 2022

Le Collectif Femmes de Santé propose 6 solutions pour faire évoluer la place de la femme dans le secteur professionnel de la santé

Veille acteurs Santé_Le Collectif Femmes de Santé propose 6 solutions pour faire évoluer la place de la femme dans le secteur professionnel de la santé

Les premiers Etats Généraux de la place de la femme dans le secteur professionnel de la Santé, organisés par le collectif Femmes de Santé dont nous sommes membres, se sont tenus le 9 décembre dernier, en présence de plus de 100 participants. A l’issue de ces débats animés, 6 solutions pratiques et concrètes ont été sélectionnées. Elles sont aujourd’hui officiellement présentées.

Ces Etats généraux ont été initiés en raison des inégalités de genre qui persistent dans le milieu professionnel de la santé, a rappelé, à cette occasion, le collectif. Une synthèse bibliographique établie par l’équipe Femmes de Santé a mis en lumière les données clefs marquant ces inégalités. Par exemple :

  • les femmes représentent la moitié des médecins en France mais moins de 10% des élus nationaux du Conseil National de l’Ordre des Médecins (Source : rapport de la cour des comptes, 2019) ;
  • les salaires entre femmes et hommes atteignent 40% d’écart pour les médecins généralistes libéraux, en défaveur des femmes (INSEE, 2015) ;
  • seuls 21% des experts en santé à l’antenne sont des femmes (CSA, représentation des femmes dans les médias audiovisuels pendant l’épidémie de covid-19, Juin 2020). 

Quatre grands problèmes

Quatre problématiques responsables des inégalités de genre ont été identifiées et étudiées par les Femmes de Santé.

1- Perception biaisée des femmes, ou le problème pour une femme d’être d’abord perçue comme une femme et non comme une professionnelle,

2- Autocensure et vie de famille, qui freinent la carrière,

3- Moindre accession des femmes aux postes à responsabilités et à hautes responsabilités,

4- Manque de reconnaissance professionnelle des femmes, ou se questionner sur le fait d’avoir son travail reconnu et valorisé de la même façon pour une femme que pour un homme.

Pour faire évoluer la place de la femme dans le secteur professionnel de la santé vers une plus grande égalité des genres, et proposer aux dirigeants et leaders de la Santé des solutions concrètes, simples et à moindres coûts…

Six solutions

… le collectif a sélectionné six grandes solutions pratiques et concrètes.

Solution 1 : création d’une campagne de communication gouvernementale et multicanale valorisant les femmes en tant que professionnelle et dénonçant le plafond de verre :

  • Diffuser des success stories et des vidéos mettant en avant les femmes dans des rôles modèles.
  • Diffuser des spots publicitaires illustrant les bénéfices de la mixité au niveau managérial avec l’intervention de duos femme-homme qui expliquent pourquoi ils soutiennent cette mixité, leur déclic afin que tous puissent s’engager à leur tour.
  • Créer et diffuser des séquences « vis-ma-vie » avec des hommes dirigeants en postes pour sensibiliser sur la réalité professionnelle vécue par les femmes, et inversement.

Solution 2 : mise en place d’un modèle professionnel qui normalise la maternité au sein des entreprises et des établissements de santé. Cela passe par :

  • L’intégration dans la fiche de poste des modalités de l’accompagnement de la grossesse, du congé maternité, du congé paternité et de la continuité de l’activité au sein du service et les remplacements mis en place pendant ce congé,
  • Inciter à la prise du congé paternité via les managers et les dirigeants,
  • Accompagner le retour du congé maternité, en ayant établi un retour à l’emploi clair, en amont, et en proposant des MOOCs diplômants sur le long terme, pouvant être suivis pendant le congé maternité si la femme le souhaite.

Solution 3 : création d’une charte d’entreprise/d’institution qui favorise l’équilibre entre la vie professionnelle et la vie personnelle avec notamment les éléments suivants :

  • Gérer le temps :

o Montrer l’exemple : interdire les réunions, conseils d’administrations et comités de pilotage après 18h,
o Appliquer une charte de déconnexion avec un « malus » pour les managers s’il y a un non-respect de la charte de déconnexion,
o Former les salariés à l’organisation de leur temps de travail lors de leur arrivée au sein dans l’établissement ou dans l’entreprise.

  • Développer les systèmes de gardes d’enfants (crèches, activités périscolaires…), notamment en entreprise et à domicile, et indexer leur coût sur les revenus des parents.
  • Autoriser une combinaison entre le télétravail et le présentiel, à 50% si cela est compatible avec la fonction.

Solution 4 : imposition de quotas (minimum de femmes porteuses de projets) dans les investissements et les subventions (notamment des offres de la BPI) alloués aux entreprises ou appels à projets, pour favoriser la création d’entreprises ou de projets de santé par les femmes.

Solution 5 : accompagnement des femmes pour les entreprises et les établissements de santé, pour leur permettre d’oser plus, et notamment de postuler aux postes à responsabilités.

  • Généraliser des programmes de mentoring dans toutes les structures. L’idée est d’avoir systématiquement des binômes mixtes : des femmes qui mentorent des hommes, des hommes qui mentorent des femmes, afin de gommer les différences de genre et de monter en compétence grâce aux savoir-faire de chacun.
  • Créer des roadmaps pour les femmes (= parcours professionnel au sein d’une même entreprise ou établissement) intégrées dans la Qualité de Vie au Travail ainsi que dans les objectifs RH des entreprises et institutions.
  • Mettre en place une formation en entreprise et dans le secteur public pour casser l’autocensure et briser le syndrome de l’imposteur. Cette formation serait triple avec:

o Des ateliers mixtes pour développer son leadership, sa confiance en soi,
o Des média training qui aborderait les éléments de langages verbaux et non-verbaux à utiliser, la définition de l’image qu’elles souhaitent communiquer, et le développement de leur expertise,
o Une formation proposée par les services RH pour apprendre à négocier son salaire et ses promotions tout au long de sa carrière.

  • Former les femmes au développement et à l’utilisation des réseaux professionnels et favoriser leur inscription à ces réseaux.

Solution 6 : création d’un label Femmes de Santé, contre le sexisme et les discriminations envers les femmes au travail, qui inclurait notamment, mais pas seulement, de :

  • Identifier les critères discriminants (comme la répartition femmes-hommes par tranches de salaires, par postes à responsabilités ou de directions, par types de contrats…) et prévoir des accompagnements en fonction des situations inégalitaires.
  • Mettre en place des formations sur les sujets « remarques sexistes » et « harcèlement sexuel » avec des jeux de rôles pour débanaliser les premières et comprendre les rôles harceleur-harcelé. Ces formations seraient obligatoires pour les personnes qui ont déjà harcelé une personne et pour les manageurs et tous les dirigeants, DG et présidents inclus.
  • Nommer un référent “sexisme et harcèlement” dans les entreprises et organisations à l’instar des hôpitaux.

« Ces 6 propositions incarnent des solutions concrètes et simples à mettre en œuvre pour améliorer la place des femmes dans le domaine de la Santé, dans la droite ligne des missions du Collectif », pointe l’équipe Femmes de Santé.

Celle-ci s’engage à les présenter aux équipes de Madame Elisabeth Moreno, Ministre déléguée auprès du Premier Ministre, chargée de l’Egalité entre les femmes et les hommes, de la diversité et de l’égalité des chances, ainsi qu’aux équipes de Monsieur Olivier Véran, Ministre des Solidarités et de la Santé, qui avaient respectivement accordé leur haut-marrainage et parrainage aux Etats Généraux.

Elle souhaite également les remettre aux différents candidats à l’élection présidentielle qui partagent les valeurs du collectif.

Lire les Cahiers des Etats Généraux avec la synthèse des solutions trouvées et sélectionnées par les Femmes de Santé

En savoir plus sur le collectif Femmes de Santé

Découvrir le site www.femmesdesante.fr

Ajouter un commentaire