Tribunes & Focus

Les Tribunes - 15 octobre 2021

Élysée 2022 : « Appel à projets pour éviter les urgences aux personnes âgées hospitalisées… en urgence ! Il était temps ! » (Tribune)

LV-AS_Tribune-Philippe-Leduc_Appel à projets pour éviter les urgences aux personnes âgées hospitalisées_Octobre-2021

Tribune rédigée par Philippe Leduc, médecin et journaliste santé, initialement publiée sur le blog du Think Tank Economie Santé, groupe Les Echos.

L’appel à projets de l’Agence régionale de santé des Hauts-de-France a l’air banal. C’est en fait tout l’inverse, il est essentiel et capital. La seule question qui vaille, c’est pourquoi en est-on encore là ? C’est l’exemple même de thème concret, utile et surtout structurant qui devrait cadrer les débats de la campagne présidentielle.

L’appel à projets « Parcours d’admissions directes non programmées des personnes âgées » paru au cœur du mois d’août est surement passé quelque peu inaperçu, sauf dans le Nord, mais il concerne tout le territoire. Tant aujourd’hui encore l’hospitalisation non programmée (c’est-à-dire en urgence) est encore trop souvent chaotique via les urgences au détriment de ces patients de 75 ans et plus.

L’objectif de l’ARS HDF est d’encourager les acteurs hospitaliers à proposer des solutions opérationnelles pour :

  • Favoriser l’admission directe du patient âgé au sein des établissements sans passer par les urgences
  • Éviter des hospitalisations complètes par des actions avec les partenaires extérieurs ou par des propositions d’alternatives mieux organisées

Une coordination territoriale indispensable

On le voit, c’est l’ensemble des professionnels et acteurs au sein d’un territoire qui doivent être impliqués et se coordonner. L’objectif, c’est d’éviter à ces patients d’entrer dans un cercle vicieux : pathologie chronique non contrôlée – épisode aigu – urgence – désorientation – aggravation – risque infectieux – retour au domicile impossible -hospitalisation prolongée – dégradation de l’état général, etc. écrivait il y a huit ans le Think Tank Economie santé qui préconisait (déjà) pour ces patients « une nouvelle organisation des soins et une plateforme territoriale de coordination ».

Si, depuis, des progrès ont été accomplis, on est manifestement encore loin du but. La prochaine échéance électorale gagnerait à être l’occasion d’aborder les sujets de santé qui concernent directement les citoyens.

Attention l’appel à projets de l’ARS des Hauts-de-France se termine le 12 novembre.

Lire la tribune sur le blog du Think Tank Economie Santé.

 


 Lire les deux dernières tribunes du Dr. Philippe Leduc :

Ajouter un commentaire