Tribunes & Focus

Les Tribunes - 22 octobre 2021

Élysée 2022 : des difficultés en santé aux arguments de campagne (Tribune)

Les difficultés et lacunes du système de santé sont nombreuses et bien connues. La santé sera au cœur  de la campagne électorale. Mais de quelle manière ? Comment capter l’opinion publique sur des thèmes complexes ? Et surtout comment apprécier la qualité des programmes ?

Dr Philippe Leduc, médecin, journaliste santé et auteur du blog Think Tank Economie santé, groupe Les Echos.
Dr Philippe Leduc, médecin, journaliste santé et auteur du blog Think Tank Economie santé, groupe Les Echos.

Parmi toutes les carences du système de santé, quelles sont celles qui résonnent le plus dans l’esprit des citoyens : prévention, accès aux soins et déserts médicaux, qualité et pertinence, parcours de soins coordonnés, virage ambulatoire et renforcement des soins primaires, relation ville-hôpital et régulation des urgences, attractivité des métiers à l’hôpital et en Ehpad, accès à l’innovation et à des centres experts, errance diagnostique, santé numérique, inégalités de santé, financement suffisant et pérenne

De cette liste certes non exclusive, que peut-on tirer comme enseignements pour mobiliser les électeurs dans le but d’apporter des solutions efficaces et durables à ces difficultés anciennes que les gouvernements peinent à résoudre, loi après loi. Ces questions sont diverses, certaines évidentes, d’autres compliquées.

Mais cette litanie ne met-elle pas finalement en exergue ce qui manque le plus aujourd’hui à l’organisation de la santé en France : l’accompagnement des patients et citoyens dans le système de santé pour accéder à des soins de qualité et pertinent, adaptés à chacun ; ceux-ci étant guidés et pris en charge par des professionnels de santé respectés et confiants.

Mieux accompagner le citoyen et le patient

Dit ainsi cela peut paraitre simple. C’est en fait d’une effroyable complexité. Mais cet objectif d’un meilleur accompagnement tous azimuts ne devrait-il pas irriguer et structurer les débats sur l’ensemble des réformes, pour les rendre acceptables et efficaces. Et devenir par là-même un engagement fédérateur vis-à-vis des Français, décliné en termes d’organisation.

Cela donnerait une meilleure visibilité et une nouvelle et forte impulsion pour conduire les transformations nécessaires et  lever les inerties et freins, le citoyen et le patient étant réellement au centre du dispositif.

Lire la tribune sur le blog du Think Tank Economie Santé.

 

Ajouter un commentaire