Tribunes & Focus

Les Focus - 21 décembre 2021

Et si la mauvaise santé mentale était la pandémie d’aujourd’hui ? (Vidéo)

Semaine de la communication en santé_Santé mentale_Site

La santé mentale des Français se dégrade considérablement face à la crise sanitaire.

Anne De Danne, directrice déléguée de la Fondation Fondamental, l’évoquait déjà dans une tribune diffusée en mars dernier sur la Veille. En cette fin d’année, alors que la pandémie perdure depuis bientôt deux ans, force est de constater que la situation ne s’améliore pas :

  • Plus du 1/4 montrent des signes d’un état anxieux, soit plus du double avant la crise sanitaire
  • Plus des 2/3 montrent des problèmes de sommeil soit 10 points en plus du niveau hors épidémie avec un chiffre qui évolue toujours
  • Plus de 10% montrent des idées suicidaires, soit + 5 points par rapport au niveau hors épidémie

Des chiffres alarmants, rappelés début décembre par Catherine Cornibert, docteur en pharmacie et en charge des actions et de la communication de l’association SPS (Soins aux Professionnels de la Santé), lors de la semaine de la communication en santé, organisée dans le cadre du Festival de la communication en santé, dont nous sommes partenaires média.

La santé mentale des soignants durement touchée

La santé mentale des soignants s’est elle aussi fortement dégradée, avec un taux de suicide confirmé qui serait deux fois plus important que dans la population générale. Chez les internes, on recense 40% de personnes déprimées et près de 20% avec des idées suicidaires.

Pour revoir la table ronde animée par Eric Henry, médecin généraliste et président de l’association SPS (Soins aux Professionnels de la Santé), en présence de Catherine CornibertLaurent Morasz, docteur en médecine, psychiatre et psychanalyste, président du groupe CLINIPSY (devenu récemment YKOE) et vice-président de la FHP-Psy, et Célia Belrose, psychologue clinicienne spécialisée en syndrome post-traumatiques et PhD Psychologie de la Santé, c’est ici :

L’occasion de faire le point sur le parcours de santé à proposer en cas de souffrance mentale et les enjeux de ressources et de prévention pour éviter la vulnérabilité mentale de la population française comme des soignants.

 


Pour aller plus loin :

 

 

Ajouter un commentaire