Tribunes & Focus

Les Focus - 2 mars 2020

Quand la santé se niche au cœur d’un programme municipal : l’exemple de Courbevoie

On l’a vu lors de la crise des gilets jaunes et à l’occasion de nombreuses enquêtes : la santé est en tête des préoccupations des Français. Le dernier sondage BVA pour les Contrepoints de la santé confirme cet intérêt et montre combien les citoyens d’une municipalité attendent leur maire sur ce terrain même si, officiellement, il n’a que peu de prérogatives en la matière. A tel point que le sujet s’impose de plus en plus dans les programmes des candidats à l’élection de ce mois de mars. Certains vont jusqu’à mobiliser des professionnels de santé pour mettre en place un véritable plan d’action. Voyez ci-dessous la tribune du collectif de professionnels de santé engagés auprès d’Aurèlie Taquillain, candidate à la mairie de Courbevoie.

 

« La santé, d’une manière générale, fait partie des premières préoccupations des Français et aujourd’hui, 89% souhaitent que les municipalités disposent de plus de moyens pour agir*. Si la tentation qui consiste à laisser les pouvoirs publics, via l’hôpital ou les CPTS et les entités privées, répondre de façon plus ou moins coordonnée à leurs administrés, nous avons décidé d’agir autrement au niveau de notre commune.

Agir pour la santé au niveau de la municipalité

Sous l’impulsion d’Aurèlie Taquillain, candidate à la mairie de Courbevoie, les professionnels de santé que nous sommes, avons décidé de nous regrouper pour y répondre de manière effective et concrète.

Organisés autour d’un collège constitué de plusieurs spécialités médicales et paramédicales, nous voulons développer deux réponses articulées autour de la prévention et des soins :

  • Bilans de prévention de la fragilité du sénior, des risques cardio-vasculaires, ateliers d’accompagnement sur l’obésité et plus largement,
  • Travaux sur la nutrition selon le programme national nutrition santé et séances d’ostéopathie prises en charge pour les nourrissons habitant Courbevoie.

Sur un autre plan, plusieurs études ont montré que les particules de très petites tailles peuvent pénétrer profondément au niveau des voies respiratoires et induire des effets négatifs sur la santé en particulier chez l’enfant. En 2015, une étude du CNRS a mis en évidence la présence de nanoparticules dans les poumons des enfants parisiens. L’une des réponses immédiates est l’installation de purificateurs d’air dans les crèches et dans les écoles de notre ville.

Participer à l’organisation des soins

S’agissant des soins, nous souhaitons favoriser l’installation d’une Urgent Care (Unité de soins d’Urgence) pouvant prendre en charge les petites et moyennes urgences. L’objectif est de prioriser « les urgences réelles » vers l’hôpital de proximité.

C’est là une des solutions pour réduire le temps d’attente dans les deux structures d’accueil avec un désengorgement des services d’urgences existants. Cette structure se fera en étroite collaboration avec les médecins et les personnels médicaux et paramédicaux de Courbevoie, et permettra ainsi la venue de nouvelles spécialités médicales, manquantes ou trop peu représentées dans notre ville.

L’association de nos compétences et notre engagement collectif pour l’humain, serviront de moteur à l’accomplissement de ce projet novateur pour que demain, la santé devienne enfin une priorité municipale à Courbevoie. »

Le collège de santé de Courbevoie pour Aurélie Taquillain.
  • Jean-Christophe ADENIS : Docteur en Pharmacie
  • Dan ELGRABLI : Docteur en Toxicologie
  • Pinhas MELUL : Docteur en Biologie moléculaire
  • Sautfenne AYADI : Docteur en médecine, anesthésiste-réanimateur
  • Laurent FITOUSSI : kinésithérapeute-ostéopathe

 


*Source : sondage BVA pour les Contrepoints de la Santé

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *