Tribunes & Focus

Les Focus - 11 décembre 2019

Lancement de www.ecosoin.org, aide à l’éco-conception des soins

Par le Dr Vincent Leroux, Médecin de Santé Publique, cofondateur de Centrale Santé, auditeur du CHEEDD – L’auto diagnostic ecoSoin, permet de simuler, de construire, de mettre en place et de suivre les progrès d’un protocole de soin en termes d’éco-conception (1). C’est une check-list pour le professionnel de santé 1balayant l’ensemble du cycle de vie des produit/services/soins cliniques nécessaires aux actes et pratiques de soins (2). Cette éco-conception (3) tend à minimiser l’impact environnemental, énergétique, en ressources non renouvelables des biens et services et à s’intégrer aux design des organisations de santé. Sa dimension est territoriale (réseau et maison de santé, GHT…).

« ecoSoin » permet d’adapter et d’adopter les progrès de l’éco-innovation et l’éco-conception aux techniques et production de soins. Ce travail, issu de la recherche opérationnelle mené au sein de l’institut de Santé Urbaine (Centrale Santé) se poursuit désormais par une démarche innovante collaborative en faveur de l’application et l’évolution opérationnelle.

 

Un auto diagnostic

Il s’agit de dresser un état des lieux de ce qui est prévu ou existe selon les 7 axes d’éco conception, sans toutefois entrer dans un niveau de détails trop importants. Par son jeu de questions ordonnées, il permet une dynamique et la sensibilisation des équipes intégrant les mécanismes des sciences comportementales. Il est une étape importante d’une démarche territoriale d’un parcours de santé et de ses épisodes de soins en en prenant en compte les progrès du Numerique, les impacts sociétaux, écologiques et économiques.

« ecoSoin » permet aux équipes soignantes de quantifier les opérations nécessaires et leurs évolutions. Le diagnostic est réalisé au mieux par les différents professionnels et organisations, parties prenantes en charge du protocole.

 

Les axes de progrès

L’objectif des résultats est de déterminer les axes de progrès les plus importants avec un taux de réalisation. Il permet :

  • La connaissance des points forts et des points faibles de son protocole comme les avantages environnementaux, le bénéfice d’image, les déplacements de pollution…
  • L’analyse de l’état du protocole selon les axes propose une aide à la décision stratégique et de définir un plan d’actions et un suivi dans le temps.
  • Le Benchmark positionne le projet en termes de type de prise en charge, de territoire, d’axe d’éco conception, par rapport aux cas déjà inscrits dans la base de cas.
  • La propositions d’indicateurs : Il s’agit de déterminer les indicateurs clefs qui permettraient de mesurer l’avancée de la démarche et la gestion écologique et médico économique de l’épisode soin.

 

Les avantages

L’éco-conception pour le système de santé, sous couvert d’un aspect environnemental initial, est également une démarche économique au sein d’un territoire. Pour les parties prenantes, c’est aussi la prévention des risques et l’amélioration de la qualité des soins. L’éco-conception propose d’emprunter d’autres chemins plus sobres pour arriver à la même finalité et avec au moins le même service rendu. La performance est accrue, en permettant de concevoir un optimum économique entre des soins, des biens, des services et des savoirs.

« ecoSoin », adaptation au secteur de la santé de la roue de Brezet, permet de définir une stratégie d’éco-conception par le choix d’axes d’amélioration du soin. L’analyse du cycle de vie des produit/services/soins est nécessaires aux actes et pratiques de soins.

 

Le développement durable propose de concilier trois objectifs : l’efficacité économique, le bien-être social et la protection de l’environnement. A ce titre, il offre de nombreuses opportunités aux acteurs de la santé. Au-delà de la valorisation de leur image, de la réduction de leurs coûts (efficacité énergétique, réduction des consommations…) et de la réduction de leur exposition aux risques et critiques, l’éco-conception permettra aux acteurs du secteur Santé d’accroître leur performance grâce à :

  • A la réduction de leur empreinte écologique du parcours de soins. A titre d’exemples, en se saisissant de la problématique de la sélections des ressources et des matériels, de l’efficacité énergétique des parcours de santé ou encore du packaging des médicaments pourra réduire ses émissions de CO2 ; en travaillant sur la problématique des rejets médicamenteux, il participera à la préservation de la biodiversité…
  • A l’innovation : mise en oeuvre de nouvelles façons de soigner (par le biais, d’une Analyse du Cycle de Vie du parcours du soin, d’utilisation de nouvelles techniques (TICS), de lancement de nouveaux produits ou services à la personnes…
  • Au développement de leur capital humain. En modifiant les pratiques organisationnelles, fonctionnelles et managériales (formation, santé et conditions de travail, gestion des emplois, des compétences…), permettra notamment de motiver et fidéliser les personnels, d’améliorer la performance des équipes et d’accroître leur cohésion (mobilisation autour d’un projet fédérateur).

 

La Santé intègre désormais les soins de santé, l’alimentation et l’environnement. Les différentes dynamiques des comités RSE/DD des établissements de santé et des industries du vivant doivent désormais mettre en place des innovations nécessaires pour concevoir des protocoles cliniques et produire des soins sains, surs et durables, accessibles à tous. La réussite du projet écologique de la prise en charge clinique et des organisations de santé, participe au développement des organisations hautement fiables.

 

Voir le service www.ecosoin.org

 

 


1 – éco-conception, éco-nomie, éco-logie (oïkos, nomos, logos).

2 – La définition Mesh (www.Hetop.eu) de Soins est « The field of nursing care concerned with the promotion, maintenance, and 2restoration of health ». Un acte professionnel est un geste réalisé par un professionnel de santé. Les actes, de nature très diverses (une prise de sang, un examen d’imagerie ou une nouvelle technique chirurgicale…), ont un but de diagnostic, de prévention, de traitement ou de rééducation et concernent aussi bien la médecine de ville que l’hôpital, les professionnels du secteur médical que le paramédical.

3 – Les définitions de l’éco conception sont nombreuses, globalement « C’est une démarche préventive et innovante qui permet de  réduire les impacts négatifs du produit, service ou bâtiment sur l’environnement sur l’ensemble de son cycle de vie (ACV), tout en conservant ses qualités d’usage» (ADEME). L’éco-conception est encadrée par une norme internationale ISO/TR 14062:2002.


 

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *